Personnel

Pourquoi et comment je suis devenue végétarienne ?

Je ne dirais pas que j’étais une “viandarde” mais une chose est sure j’ai toujours aimé la viande et bien saignante s’il vous plait ! Par manque de temps et d’envie je ne me suis jamais intéressée au pourquoi les gens étaient ou devenaient végétarien. Je ne me suis jamais penchée sur la question des conditions de vie des animaux, l’écologie et notre santé qui découlaient de l’élevage intensif. Il est vrai qu’à quelques occasions j’ai pu entendre que les conditions de mort des animaux dans les abattoirs étaient horribles, que manger trop de viande nuisait à notre santé mais sans jamais vraiment m’atteindre. J’étais scandalisée mais que pouvait-on bien faire de toute façon ?! Et puis à ce moment là, je devais donner à manger à un de mes enfants, en surveiller un autre, penser à d’autres choses … il faut croire que je ne me sentais pas concernée.

Et puis, un soir en attendant que mon mari rentre du travail, j’ai eu envie de regarder un documentaire. Je choisis le film Terra de Yann Arthus-Bertrand pour sa jolie affiche, je me vois déjà visionner de jolis paysages et animaux … j’étais loin du compte ! En effet, j’ai vu de très belles images mais j’ai aussi eu une prise de conscience sur notre place sur Terre et notre rapport aux animaux. Mon mari est rentré, je lui ai expliqué que je me sentais triste, bouleversée. J’étais, en fait, plutôt en colère contre tous ceux qui pouvaient faire souffrir les animaux. Mais contre moi aussi ! Il ne faut pas être hypocrite, j’étais la première demandeuse : à acheter de la viande pas cher et à en manger quotidiennement. En achetant et en consommant de la viande régulièrement j’acceptais tout ceci et je fermais les yeux pour mon bon plaisir.
Nous en avons un peu discuté puis on a parlé de d’autres choses et nous nous sommes couchés.
Le lendemain, je me suis réveillée et j’étais décidée (plus que jamais) : non je ne peux pas dire que je suis triste et continuer à accepter ça ! De ce jour, je n’ai plus jamais mangé de viande ni de poisson et étonnamment je n’en ressens aucun manque. Je continue pourtant à en cuisiner puisque mon mari et mes enfants sont flexitariens mais l’envie n’est plus là, j’ai bien trop conscience de ce que tout cela implique.
Je ne jette absolument pas la pierre aux omnivores, comme je l’ai dit un peu plus haut, ma famille continue de consommer de la viande, ce choix ne concerne que moi et je n’ai aucun jugement vis à vis des autres. Après tout, le déclic ne m’est venu que tard, chacun ressent et appréhende cette situation comme il le veut.

Ce documentaire qui a été une révélation pour moi n’est pourtant pas axé sur les conditions de vie des animaux dû à l’élevage intensif. Quelques jours plus tard je découvrais le film Cowspiracy, ce film a été une 2ème révélation. Je me suis sentie confortée dans mon choix,  ma prise de conscience s’est élargie. S’il y a une seule source d’informations que je devais vous conseiller c’est ce film. Regardez-le, vous vous sentirez forcément concernés. Il ne s’agit pas seulement des conditions d’élevage et d’abatage des animaux mais aussi de l’impact ÉNORME sur notre planète. Les faits et chiffres sont saisissants, si ma décision n’avait pas été prise avant, ce film m’aurait forcément ouvert les yeux. Il n’est, en fait, pas seulement question de conditions de vie des animaux (même si ça reste le facteur le plus inhumain à mes yeux) ou de notre santé (les vaches, entre autres, sont nourries au soja OGM et aux antibiotiques … donc nous aussi ! Article très intéressant à lire sur National Géographic) mais également de l’écologie ! Je n’aurais jamais pu prendre assez de recul sans ce reportage pour me rendre compte de la part importante de l’élevage intensif dans la destruction de notre planète. Ça vous parait un peu extrémiste comme propos ? Vous ne voyez pas le rapport entre l’élevage industriel et le réchauffement climatique ? Je vous comprends, j’étais comme vous … ce reportage est une mine d’informations que les lobbys nous cachent volontairement !
Le but n’étant pas forcément d’arrêter de consommer de la viande mais de diminuer un peu sa consommation et surtout acheter de qualité ET français ! En tout cas c’est ce que ma famille essai de faire en douceur et sans frustration.
Si vous souhaitez visionner ce documentaire : https://www.youtube.com/watch?v=K3wbuqhxSqA

Ma décision a été très bien acceptée par mon entourage. Ça a suscité quelques inquiétudes et questionnements mais je sens bien qu’ils ont consciences que cette décision est la bonne. Ils sont un minimum informés et pour ce qu’ils savent ils comprennent ce choix.
Pour commencer, j’ai réalisé un bilan sanguin complet que je réitérerai dans quelques mois afin de voir une éventuellement évolution ou non.
J’ai commencé à m’intéresser de plus près à mon alimentation, je me suis rendue compte que j’étais loin de manger sainement et équilibrée comme je le pensais. J’apprends à mieux connaitre les aliments et leurs apports. Je n’ai jamais mangé aussi varié que depuis que je suis végétarienne. Finalement, je découvre de nouvelles saveurs et une autre façon de cuisiner … et je me régale !

En parallèle, nous optons aussi pour une démarche de manger sainement bio, diminuer nos déchets et devenir minimalistes. Chaque étape prendra le temps qu’il lui faut, je pense faire plusieurs articles sur ces grands changements de notre vie quand nous aurons assez de recul pour analyser nos actions.

Si vous avez reussi à aller jusqu’au bout de ce pavé : bravo !!! 😉
À très bientôt pour de nouvelles recettes !

No Comments

Leave a Reply